L’équipe éducative

En tant que directrice, j’ai l’honneur et la joie de vous accueillir sur le site internet de notre école.
Mais c’est surtout au nom de toute l’équipe éducative que je vous y souhaite la bienvenue.
En faisant en sorte qu’il reste vivant, interactif et régulièrement réactualisé, nous espérons que vous prendrez beaucoup de plaisir à le consulter.

Mme. Defroidmont.

Direction : Manu Defroidmont
Secrétariat : Gisèle Fransolet

Ecole maternelle (6 classes)
Accueil : Mme Fanny Royen
1 mat A: Mme Mme Christine Henrotay
1 mat B: Mme Gabrielle Charlier
2 mat : Mme Anne Geron
2-3 mat A : Mme Anne Therer
2-3 mat B : Mme Véronique Pironnet
Psychomotricité : Mme Fanny Royen
Puéricultrice : Mme Christine Kerf

Ecole primaire (11 classes)

1A : M. Fabrice Kleyntssens
1B : Mme Marie-Claude Ribant
2A: Mme Sabine Breuer
2B : M. Jean-Benoit Jonas
3B : Mme Anne Franssen
3A : Mme Muriel Mulhen, Thomas Trollé.
4A : Mme Lindsay Haag
4B : Mme Laetitia Winandy
5A : Mme Stéphanie Willems
5B : Mme Christiane Loslever
6B : M. Christophe Louis
6A : Mme Joëlle Grumiaux
Education aux mutli-médias: M. Bernard Maréchal
Langues (anglais) : Mme Véronique Kaye
Gymnastique – natation : (Mme Anne-Marie Maas) Mme Tiffany Fautré
Aide primaire : Mme Lamia Ez Zriouli

Notre école

L’école fondamentale Saint-Nicolas est une agréable petite école de village située sur les hauteurs de Verviers, cette ancienne cité lainière de l’Est de la Belgique mondialement réputée.

Tout en étant très proches de la ville, nous avons encore la chance de disposer tout autour de l’école d’espaces arborés qui permettent les jeux des petits, le sport et l’étude de la nature pour les plus grands…

Le Pouvoir Organisateur, les Enseignants et le comité des fêtes sont très actifs pour que l’école puisse tirer profit de cet environnement privilégié. C’est grâce à eux que l’école dispose et entretient de nombreuses infrastructures qui permettent tant les activités scolaires que les activités sportives et culturelles.

Ecole fondamentale
SAINT NICOLAS
rue de l’église 22
4801 STEMBERT
BELGIQUE

tél 087336258
fax 087330434

courriel : direction@efsn.be

Afficher My Saved Places sur une carte plus grande

 

Le pouvoir organisateur

Le rôle du PO est multiple. Il s’agit de gérer les subventions de la Communauté française, maintenir les infrastructures en bon état, nommer les enseignants, équilibrer le budget, élaborer un projet éducatif. Il s’acquitte de cette mission en concertation avec la direction, et rencontre les délégués du personnel lors des instances de concertation locale.

Robert Léonard (Président)
Tony Rodriguez
Laurent Dasnois
Valérie Closset
Géraldine Demoulin
Georges Piedbœuf

Règlement des études

Dispositions concernant les inscriptions.

Dans l’enseignement primaire, toute demande d’inscription d’un élève émane des parents ou de la personne légalement responsable. Elle peut également émaner d’une personne qui assure la garde du mineur pour autant que celle-ci puisse se prévaloir d’un mandat auprès d’une des personnes visées à l’alinéa 1 ou d’un document administratif officiel établissant en suffisance son droit de garde.
Article 3 de la loi du 29 juin 1983 sur l’obligation scolaire.

La demande de l’inscription est introduite auprès de la direction au plus tard le dernier jour ouvrable du mois d’août.

Depuis le 1er septembre 2008, tout changement libre à l’intérieur des cycles n’est plus autorisé c’est-à-dire en fin de 1ère année, de 3ème année et de 5ème année. Toutefois des exceptions sont prévues pour déroger à cette règle. Les informations sont à votre disposition auprès de la direction.
Article 12 du Décret du mars 2007

Pour des raisons exceptionnelles et motivées, soumises à l’appréciation du chef de l’établissement, l’inscription peut être prise jusqu’au 15 septembre. Au-delà de cette date, seul le Ministre peut accorder une dérogation à l’élève qui n’est pas régulièrement inscrit dans un établissement d’enseignement. Cette demande de dérogation peut être introduite par le chef d’établissement dans les 5 jours d’ouverture d’école qui suivent l’inscription provisoire de l’élève.

Avant inscription, l’élève et ses parents ont pu prendre connaissance des documents suivants:

1° – le projet éducatif et le projet pédagogique du Pouvoir Organisateur

2° – le projet d’établissement

3° – le règlement des études

4° – le règlement d’ordre intérieur

Par l’inscription de l’élève dans l’établissement, les parents et l’élève en acceptent le projet éducatif, le projet pédagogique, le projet d’établissement, le règlement des études et le règlement d’ordre intérieur.
Articles 76 et 79 Décret « Missions « du 24 juillet 1997 tel que modifié

Dans l’enseignement maternel, la 1ère inscription est reçue toute l’année.

L’élève inscrit le demeure jusqu’à la fin de l’année scolaire sauf lorsque l’exclusion est
prononcée, dans le respect des procédures légales. En fin d’année scolaire, un document de
réinscription sera fourni et devra être complété par le responsable de l’élève.


Conséquences de l’inscription scolaire.

L’inscription concrétise un contrat entre l’élève, ses parents et l’école. Ce contrat reconnaît à
l’élève ainsi qu’à ses parents des droits mais aussi des obligations. Par ce contact, les parents
adhèrent aux différents projets et règlements.

Toutes les activités pédagogiques établies par l’école durant la présence normale des enfants sont obligatoires (y compris le cours de natation – à partir de la 1ère année primaire). Il en est de même pour le séjour en classe de dépaysement (classes de 4ème / 5ème et 6ème).Tous les enfants doivent y participer sauf en cas de force majeure ou sur présentation d’un certificat médical. Toute dispense éventuelle ne peut être accordée que par l’établissement.

1. La présence à l’école.

1.1 Obligations pour l’élève

L’élève assiste aux cours et participe aux activités pédagogiques organisées par l’équipe éducative ou l’école.

Tenir un journal de classe ou un carnet de communication. Celui-ci est un moyen de correspondance entre l’établissement et les parents. Les communications concernant les retards, les congés et le comportement peuvent y être inscrites.

1.2 Obligations pour les parents

Veiller à ce que le jeune fréquente régulièrement et assidûment l’établissement.

Payer les frais scolaires selon les obligations légales. Le règlement d’ordre intérieur prévoit
l’existence d’une estimation annuelle des différents montants et de leur ventilation à titre
d’information que l’établissement entend réclamer aux parents à titre de frais obligatoires.

Par le seul fait de la fréquentation de l’établissement par l’élève, ses parents s’engagent à s’acquitter des frais scolaires réclamés par l’établissement.
Article 100 du Décret du 24 juillet 1997 tel que modifié

En ce qui concerne la mission de l’enseignement :

les frais pouvant être réclamés aux parents sont les suivants :

les frais d’accès et les frais de déplacement à la piscine ;

les activités culturelles et sportives ;

les achats groupés facultatifs.

Les frais ne pouvant pas être réclamés aux parents :

les photocopies ;

le journal de classe ;

Le prêt de livre ;

Les frais afférents au fonctionnement de l’école ;

L’achat des manuels scolaires.

Par le seul fait de la fréquentation de l’établissement par l’élève, ses parents, s’engagent à s’acquitter des frais scolaires assumés par l’établissement au profit des élèves et dont le montant peut être réclamé par l’établissement dans le respect des dispositions décrétales en la matière. (cfr. article 100 du décret du 24 juillet 1997).

2. Les absences.

2.1 Obligations pour l’élève
Renvoyer au règlement des études en ce qui concerne les conséquences des absences lors d’une
interrogation, lors d’un contrôle etc.

Dans le cadre de la prévention contre le décrochage scolaire :
Au plus tard à partir du 20ème demi-jour d’absence injustifiée d’un élève, le chef d’établissement le convoque ainsi que ses parents, par courrier recommandé avec accusé de réception.
Lors de l’entrevue, le chef d’établissement rappelle à l’élève et à ses parents les dispositions légales relatives à l’obligation scolaire. Il leur propose un programme de prévention de décrochage scolaire.
A défaut de présentation, le chef d’établissement délègue au domicile ou au lieu de résidence de l’élève un membre du personnel du centre PMS. Celui-ci établit un rapport de visite à l’attention du chef d’établissement.

2.2 Obligations pour les parents

L’élève doit justifier ses absences (remise de billet justificatif, de certificat médical), selon les dispositions légales. Ce billet justificatif doit être signé et daté par les parents.

Cette année scolaire, l’année comporte 182 jours. La maîtrise des compétences et des matières
dépend de la régularité à suivre assidûment les cours et toutes les activités au programme.

En primaire, toute absence doit être justifiée.

1) Les seuls motifs légaux sont les suivants :

l’indisposition ou la maladie de l’élève couverte par certificat médical ou une attestation délivrée par
un centre hospitalier ;

la convocation par une autorité publique ou la nécessité pour l’élève de se rendre auprès de cette
autorité qui lui délivre une attestation ;

le décès d’un parent ou allié de l’élève, au premier degré ; l’absence ne peut dépasser 4 jours

le décès d’un parent ou allié de l’élève, à quelque degré que ce soit. habitant sous le même toit que
l’élève ; l’absence ne peut dépasser 2 jours ;

le décès d’un parent ou allié de l’élève, du 2° au 4° degré, n’habitant pas sous le même toit que
l’élève ; l’absence ne peut dépasser 1 jour ;
Pour que l’absence soit valablement couverte, le justificatif doit être remis à la personne responsable de la collecte de billets d’absence soit le/la titulaire au plus tard le jour du retour de l’élève dans l’établissement. Si l’absence dure plus de 3 jours, il doit être remis au plus tard le 4ème jour.

2) Le pouvoir d’appréciation :
Les motifs autres que ceux repris ci-dessus sont laissés à l’appréciation du chef d’établissement pour autant qu’ils relèvent de cas de force majeure ou de circonstances exceptionnelles liés à des problèmes familiaux, de santé mentale ou physique de l’élève ou de transports. A cet égard, il est déraisonnable d’assimiler à une circonstance exceptionnelle le fait de prendre des vacances durant la période
scolaire. L’appréciation doit être motivée et sera conservée au sein de l’école. La direction devra indiquer les motifs précis pour lesquels elle reconnaît le cas de force majeure ou de circonstance exceptionnelle.

3) Toute autre absence est considérée comme injustifiée.
Dès que l’élève compte 9 demi-jours d’absence injustifiée, le directeur le signalera impérativement au service du contrôle de l’obligation scolaire de l’Administration.
Articles 4 et 6 de l’Arrêté du Gouvernement de la Communauté française du 23 novembre 1998.

En maternel, pour les enfants non soumis à l’obligation scolaire, afin de respecter le travail des enseignants et les organisations des différentes activités, il est demandé aux parents d’avertir l’école en cas d’absence.

3. Les retards

Les élèves du primaire arrivant en retard sont priés de se présenter au bureau de la direction afin de
s’excuser. Après trois retards non justifiés, le chef d’établissement contactera les parents afin de prendre les sanctions nécessaires.

4. Reconduction des inscriptions

L’élève inscrit régulièrement le demeure jusqu’à la fin de sa scolarité, sauf:
1) lorsque l’exclusion de l’élève est prononcée, dans le respect des procédures légales, au plus tard le 5
septembre ;
2) lorsque les parents ont fait part, dans un courrier au chef d’établissement, de leur décision de retirer
l’enfant de l’établissement ;
3) lorsque l’élève n’est pas présent à la rentrée scolaire, sans justification aucune.

Au cas où les parents auraient un comportement marquant le refus d’adhérer aux différents projets et règlements repris ci-dessus, le Pouvoir organisateur se réserve le droit de refuser la réinscription de l’élève, l’année scolaire suivante et cela, dans le respect de la procédure légale.
Article 76 et 91 du décret « Missions » du 24 juillet tel que modifié

Avis important concernant les parents ayant des enfants à l’école maternelle.

Le nombre d’institutrices maternelles que nous pouvons engager pour l’année est déterminé par la fréquentation des enfants. Une augmentation de cadre peut se faire au 1er octobre, après le congé de Toussaint, à la rentrée en janvier, au carnaval et au mois de mai. Cependant le nombre d’inscrit doit chaque fois augmenter de -/+ 11 élèves qui doivent être présents au moins 8 demi-jours répartis sur 8 journées. Dans l’intérêt des enfants, nous vous demandons dans la mesure du possible que votre enfant soit présent 8 jours avant le 30 septembre et chacune des ouvertures possibles ayant lieu dans le courant de l’année.


La vie au quotidien.

Toute liberté est donnée à l’équipe pédagogique concernant la meilleure
organisation possible des classes, que ce soit pour le regroupement ou
la division de certaines d’entre elles et ceci avec l’accord du Pouvoir
Organisateur.

1. L’organisation scolaire

A. L’ouverture de l’école.

=> L’école est ouverte chaque jour à partir de 7.30 h jusque 17 h 30 sauf le mercredi jusque 12 h 30.

=> Diverses garderies sont organisées durant la journée à savoir :

de 7 h 30 à 8 h 10 (accueil dans un local dans le bâtiment C accès par la cour B) ;

de 15 h 25 à 16 h : récréation en attendant les parents ;

de 16 h à 17 h 30 : a) garderie pour les enfants du maternel dans un local ou à la plaine de jeux ;
b) étude surveillée pour les élèves de 1ère à 6ème primaire. Les enfants sont tenus
d’y faire leurs devoirs et peuvent si nécessaire demander des explications.

Pour les enfants venant occasionnellement aux différentes garderies, le paiement se fera en fin de mois au secrétariat.

=> Dès 8 h 10 et 13 h 20, l’accès aux locaux de classe et aux cours de récréation pour les parents de
3ème mat à 6ème primaire est interdit de même que durant les heures de cours sauf autorisation
préalable de la direction. On passera donc par son bureau avant toute chose. Il doit y avoir un
motif impérieux pour demander à rencontrer un enseignant pendant les heures de classe. La
directrice proposera aux parents un autre moment si elle le juge préférable. Lors d’éventuels
conflits entre les enfants, ceux-ci seront d’abord gérés par les enseignants et si nécessaire, les
parents seront convoqués pour en discuter.

Les élèves du primaire arrivant avant 8 h 10 sont obligés de se rendre à la garderie et n’ont pas à rester
à l’extérieur de l’école ! ! ! Il en va de leur sécurité.

B. La journée.

=> Les cours débutent dès 8 h 25 le matin et dès 13 h 25 l’après-midi sauf le mercredi. Ils se
terminent à 12 h le matin et 15 h 20 l’après-midi.

=> Dès 8 h 10, lors de la première sonnerie, les enfants de 3ème mat à 6ème primaire entrent dans les
cours A et B. Les parents les confient dès ce moment aux enseignant(e)s et ne sont pas invités à
rentrer dans les cours. Les enfants de 1ère et 2ème maternelles sont accueillis par les enseignantes
dans leurs classes. Lorsque retentissent les sonneries informant du début des cours, les élèves de
3ème maternelle et du primaire sont tenus de former des rangs dans le calme et sans traîner. Ils
gagnent leurs classes en silence.

=> Les déplacements en groupe classe se font sous la surveillance des enseignants titulaires ou des
maîtres spécialisés (profs de gym., de langues ou tout autre personne). Si des élèves se déplacent
pour tout autre motif, ils doivent le faire sans courir et calmement.

=> Pour les élèves de 3ème maternelle, la sortie des cours se fait uniquement dans la cour A
(M3A : salle de psychomot. et M3B : sortie réserve – porte avec rideaux vichy brun).
Pour les élèves du primaire ::ceux de 5ème et 6ème sortiront uniquement par la « petite barrière »,
de même que les élèves de 3ème et 4ème qui ont une carte de sortie (avec autorisation signée par
les parents). Les élèves y attendront l’enseignant(e) responsable.
Les élèves de 3ème et 4ème qui retournent accompagnés des parents sortiront par la « grande
barrière » ainsi que les enfants de maternelle. Ceci afin de permettre une sortie plus fluide et plus
disciplinée.

Si les élèves ont oublié leur carte de sortie, ils devront attendre mon autorisation pour sortir. S’il y
perte de celle-ci, il est possible de venir en chercher une nouvelle au secrétariat pour la somme de
0,50 €.

=> Pour les petits de 1ère et 2ème maternelles, en fin de matinée une première sonnerie retentit à
11.53 h et invite les parents à reprendre leur(s) enfant(s) dans les classes afin de dégager les
corridors pour la sortie des élèves du primaire.
=> En fin d’après-midi, dès 15.15 h les parents sont à nouveau invités à reprendre leurs
enfants dans les mêmes conditions que pour la fin de matinée.

Les sorties de l’école sont strictement interdites sans autorisation de la direction. L’enfant
qui enfreint cette règle sera sévèrement puni.

Si vous devez reprendre d’autres enfants dans la cour B, nous vous demandons
de ne pas y laisser entrer les petits par mesure de sécurité.

=> Concernant l’organisation des repas, les enfants sont répartis de la manière suivante :
a) les petits de 1ère et 2ème maternelles dînent dans le local en face de la classe de Mme Anne Therer et sont pris en charge par Melle Isabelle Erneux ;
b) les élèves de 3ème mat. et de 4ème primaire dînent dans le local polyvalent (le même que pour
l’accueil du matin) avec Mme Jaegers ;
c) ceux de 1ère primaires A et B de même que les élèves de 3ème primaire A prennent leur repas dans le local 1er étage bâtiment B sous la surveillance de Mme Pirnay ;
d) quant aux élèves de 2ème A et B et ceux de 3ème primaire B ils dînent dans la classe polyvalente entre les deux classes de 6ème au 1er étage du bâtiment B sous la surveillance de Mme Cratère ;
e) et enfin les aînés de l’école – 5ème et 6ème – prennent leur repas au 1er étage du bâtiment A entre la classe de Mme Loslever et celle de Mme Mulhen. C’est Mme Hubery qui en est la responsable.

Quand les dîners sont terminés, les élèves regagnent les cours A et B pour y jouer sous l’œil attentif des différentes responsables jusque 13 h 1O. Par mauvais temps, ils restent dans les locaux et disposent de jeux collectifs ou individuels. A ce moment, ce sont des enseignant(e)s qui prennent le relais jusqu’à la sonnerie de 13 h 25 invitant élèves et enseignants à reprendre les cours.

Même si l’élève possède une carte de sortie et qu’il doit dîner, il lui est strictement interdit de
quitter l’école quelle qu’en soit la raison (ex : aller acheter des chiques ; des glaçons ; des frites …).
L’école se fait un devoir de surveiller les enfants et de prendre en compte tous les enfants. Tout enfant inscrit régulièrement ou non au dîner doit fournir une autorisation écrite des parents pour s’en absenter (aller dîner chez copain/copine) et le présenter à la direction.

==> Pour un enfant dînant 4 fois par semaine et toute l’année, cela coûtera 60 €.
==> Pour un enfant dînant 3 fois par semaine et toute l’année, cela coûtera 45 €.
=> Pour un enfant dînant 2 fois par semaine et toute l’année, cela coûtera 30 €.
==> Pour un enfant dînant 1 fois par semaine et toute l’année, cela coûtera 15 €.
Cette somme est à verser sur le n° de compte de l’école : B18 3401 4504 6865

Ces paiements pourront se faire en deux fois à savoir pour la fin du mois d’octobre et pour fin janvier au plus tard. Pour obtenir l’attestation fiscale en vue de la déductibilité des frais de garde, votre enfant devra être inscrit aux garderies et le paiement devra être effectué dans les temps demandés. Tout enfant désirant dîner de manière ponctuelle sera le bienvenu et devra payer 0,50 € par jour.

De la soupe sera servie aux élèves à raison de 0,50 € pour le primaire et de 0,25 € pour le maternel à partir de la Toussaint jusqu’à Pâques. Les tickets sont à acheter au secrétariat.

Dans un souci d’éducation à l’hygiène de vie, nous aimerions insister aussi pour que les collations de vos enfants soient les plus saines possibles à savoir : fruit, yaourt, tartine… D’autres comme : chips, cacahuètes, sucettes, glaçons sont à bannir. Le chewing-gum est interdit dans l’enceinte de l’école.

Pour les enfants ne dînant pas à l’école, la grille de l’école est ouverte à partir de 13.10 h. Pour des raisons de sécurité, nous vous demandons de ne pas envoyer vos enfants avant à l’école (cas exceptionnel avec autorisation écrite des parents).

C. Les activités extra-scolaires (en dehors de la mission d’enseignement)

1. L’école organise des classes de dépaysement pour les classes de 4ème ; 5ème et 6ème années.

=> Chaque année au mois de septembre, les élèves de 4ème année participent à des classes « Nature » dans le domaine provincial de Wégimont. Ils sont pris en charge par des animateurs de la Province et sont encadrés par leurs titulaires et deux autres personnes. Les activités proposées les sensibilisent à la découverte de la nature et au sport.
=> Les élèves de 5ème année s’en vont eux fin d’année scolaire (fin mai – début juin) prendre l’air du large et passent une semaine à La Panne. Durant ces classes de »Mer », ils sont également pris en charge par des animateurs du centre, de même que par leurs titulaires et deux autres personnes.
=> Et enfin les grands de 6ème année terminent leur cursus scolaire au mois de juin à Bruxelles, capitale de notre pays. Durant ces classes de « Ville », ils apprennent à mieux connaître cette magnifique ville avec ses monuments, son Parlement, son art… Ils sont guidés par un animateur du centre, leurs titulaires et deux autres personnes.

Tous nos élèves reviennent enchantés par ses expériences vécues grâce aux différentes découvertes faites lors des animations. Ils vivent également des relations autres qu’au sein de l’école et apprennent à mieux se connaître les uns les autres

Ces activités se faisant dans le cadre scolaire, tous les élèves sont tenus d’y participer. Si un problème d’argent devait survenir, un arrangement est toujours possible via une entrevue avec la direction. Pour pouvoir organiser ces classes de dépaysement, 90 % des élèves doivent absolument y être inscrits.

2. Les cours d’éducation physique et de natation.

Ces cours concernent les élèves des classes primaires. Ils sont donnés par Mme Jacob, professeur d’éducation physique au sein de notre établissement. Cette année, des modifications sont apportées quant à l’organisation du cours de natation.

=> Les élèves des classes de 5ème et 6ème année se rendront 1semaine /2 tous les jeudis après-midi au bassin de Verviers via les bus de ligne.

=> Les élèves des classes de 3ème année A et B iront ensemble au bassin tous les lundis après-midi. Ceux de 4ème année s’y rendront par classe tous les mardis après-midi. Ils profiteront de ce cours dès ce mois de septembre jusqu’à la fin du mois de janvier. Dès le mois de février, ils auront 2 périodes de cours d’éducation physique et de sport.

=> Quant aux élèves de 1ère année, ils s’y rendront dès le mois de février jusque fin juin tous les lundis après-midi. Les élèves de 2ème année iront à la même période tous les mardis après-midi. De septembre à fin janvier, ils auront 2 périodes de cours d’éducation physique et de sport.

Depuis cette rentrée scolaire 2008/2009, une bonne nouvelle nous est parvenue via un document officiel de M. le Ministre Dupont. Vous n’êtes pas sans savoir que les déplacements en bus sont gratuits pour les enfants de moins de 12 ans. C’est pourquoi nous nous déplacerons dorénavant avec les bus de ligne. Les arrangements ont été pris avec la TEC à Liège. Il reste donc à payer l’accès au bain qui s’élève à 1,20 € par enfant. Le payement se fera via une carte d’une valeur de 12 € pour 10 bains. Les élèves viendront l’acheter au secrétariat auprès de Mme Fransolet en dehors des heures de cours (récréations, tps de midi ou avant /après l’école). Les enseignant(e)s cocheront ainsi les présences des enfants pour ce cours.
Les tribunes étant payantes, nous avons pris la décision de garder les enfants malades et de les répartir dans une des classes du cycle.

• Pour des raisons de sécurité, le port du bonnet de l’école est obligatoire. Il coûte 2.25 € et est offert à chaque enfant entrant à l’école primaire ainsi qu’à chaque nouvel élève.
• Le bassin est obligatoire. Pour être en règle avec le ministère de l’éducation, toute absence doit être justifiée par un certificat médical. Si l’enfant est interdit de piscine pour une longue durée, un arrangement sera pris avec la direction. Si l’élève ne participe pas au cours de natation (oubli de ses effets) il ne peut en aucun cas quitter l’établissement et sera pris en charge par un autre enseignant.

3. Autres activités au sein de l’école ou en dehors de l’école.

Les élèves de toutes les classes seront amenés à sortir de l’établissement avec leurs enseignants pour s’ouvrir sur le monde qui les entoure tant dans le domaine culturel que pour se détendre.
Toutes ces activités sont obligatoires (théâtre, cinéma, exposition, etc…) puisqu’elles se déroulent durant les heures de cours. Dans la mesure du possible, nous essayerons que le coût de ces activités (5 maximum) ne soit pas trop élevé voire inexistant. Vous savez cependant que cela ne dépend pas de nous. Si une contribution vous est demandée, elle ne pourra excéder la somme de 20 euros par enfant et sera à gérer avec les titulaires en sachant que le bus sera gratuit !

4. Excursion annuelle au cours ou en fin d’année.

Elle est organisée par les titulaires de classe (soit au sein de la classe ou en cycle) en accord avec la direction. Le coût de cette activité s’ajoutera aux 20 € demandés pour les activités citées ci-dessus. En ce qui concerne son coût, nous ne pouvons le prévoir maintenant puisque cela dépend de la destination et de son contenu (20 € maximum).

2. Le sens de la vie en commun.

A. Respect de soi.

1) Attitudes et propos.

=> Nous attendons de nos élèves, une attitude positive face à leur travail scolaire.
Ils doivent remplir et satisfaire aux tâches hebdomadaires demandées (devoirs,
leçons) par leur titulaire.

2) Correction de la tenue et hygiène.

=> Les élèves doivent se présenter à l’école dans une « tenue correcte » :

penser à la longueur de la jupe, du body, du tee-shirt, pas de dos nu ;

porter des chaussures adéquates selon les activités ;

les colorations de cheveux sont interdites ;

pas de percings ou de tatouage ;

aucun couvre-chef (sauf conditions atmosphériques extrêmes) n’est admis à l’intérieur des bâtiments.
Pour le respect de l’intégrité physique de vos enfants, il serait bon de ne pas lui imposer vos choix
(boucles d’oreilles, …) qui pourraient faire l’objet de moqueries de la part des autres et dont nous ne
serons pas responsables.

B. Respect des autres.

=> La vie en commun implique un certain respect vis-à-vis de ceux qui nous entourent. Nous attendons de tout élève de même que de tout adulte un minimum de politesse. Lorsqu’il s’adresse à ses pairs ou à un adulte travaillant au sein de l’établissement des formules de politesse font partie du savoir vivre de toute personne qui se respecte et respecte autrui. A savoir : bonjour ; au revoir ; merci ; s’il vous plaît…

=> Afin de vivre sa scolarité le plus agréablement possible, nous demandons à chacun des élèves d’avoir un comportement correct. Nous attendons de chacun d’eux que lors de leur travail ou lors des récréations ou d’autres activités, ils aient le souci du respect des consignes données. Parents, nous vous demandons d’apprendre la ponctualité à vos enfants. Les cours commencent dès 8 h 25, il est donc important que tous soient à l’heure afin de permettre à l’enseignant(e)s de commencer sa journée et ses cours dans les temps impartis. Afin que tout travail soit productif et que les
explications soient bénéfiques pour tous, une ambiance calme et sereine doit régner dans chacune
des classes de même qu’au sein de l’école.


=> Toute arme ou tout objet pouvant être utilisé à cette fin sont strictement interdits au sein de l’école. Tous les objets personnels des élèves doivent être marqués. Concernant les objets de valeur (montres, bracelets, bagues, argent, jouets…) ils sont également interdits. L’école ne peut être tenue responsable de la perte de ceux-ci. Evitez particulièrement les montres et bijoux les jours de cours de gymnastique et de natation. Les GSM, walkman, MP3, jeux vidéo, IPOD ou autres ne sont autorisés en aucun cas, si des élèves en possèdent, ils seront confisqués et devront être repris par les parents au bureau de la direction.

C. Respect des lieux.

=> Dans un souci de sensibilisation à l’environnement, nous trions les déchets depuis quelques années déjà. Dans chacune des cours de récréation et dans certains corridors, des poubelles bleues permettent la récolte des P.M.C. Dans la cour A, un conteneur jaune sert à la récolte des vieux papiers. Au sein des classes, les enseignant(e)s sensibilisent les élèves aux tris sélectifs. Des poubelles vertes accrochées aux murs sont à la disposition de tous les élèves afin d’y jeter leurs déchets. Une tournante par classe est prévue chaque semaine afin de garder les cours de récréation propres et accueillantes. Ensemble faisons en sorte que notre école soit un site agréable à vivre !

=> La vie est plus agréable à vivre si nous vivons dans des locaux propres, rangés et accueillants. Tous les acteurs de l’école sont invités à respecter ces différents endroits. Il en va de la responsabilité de chacun(e) d’entre nous !

D. Respect de l’autorité.

=> La vie au sein de la classe est importante, l’enfant y passe de nombreuses heures. C’est pourquoi il est important qu’au sein de celle-ci y règne une ambiance conviviale, accueillante. Afin de favoriser cela, une certaine discipline de travail doit y régner. Chacun des acteurs devra donc s’y soumettre. Lors de sorties des classes pour participer à des activités extrascolaires, les élèves seront tenus de se comporter correctement et respecter ainsi la demande de leur enseignant(e). Cela fait partie des apprentissages et des objectifs que l’école se fixe afin de former des adultes responsables de leurs faits et gestes.

=> Tout élève a le devoir de respecter sa direction, son titulaire et ses compagnons de classe. Toute grossièreté, impolitesse, moquerie envers ses pairs ou autre personne sera sanctionnée pour manque de respect.

3. Règlement concernant l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC).

L’école rappelle qu’il est strictement interdit, par l’intermédiaire d’un écrit, site internet quelconque ou tout autre moyen de communication (blog, GSM, …) :
=> de porter atteinte à l’ordre public, aux bonnes moeurs, à la dignité des personnes ou à la sensibilité des élèves les plus jeunes (par exemple : pas de production de site à caractère extrémiste, pornographique);
=> de porter atteinte de quelque manière que ce soit aux droits à la réputation, à la vie privée et à
l’image de tiers, entre autre, au moyen de propos ou images dénigrants, diffamatoires, injurieux
=> de porter atteinte aux droits de propriété intellectuelle, aux droits d’auteur de quelque personne que ce soit (ex. : interaction de copie ou de téléchargement d’oeuvre protégée) ;
=> d’utiliser, sans l’autorisation préalable de l’intéressé ou sans en mentionner la source (son auteur), des informations, données, fichiers, films, photographies, logiciels, ou bases de données qui ne lui
appartiennent pas ou qui ne sont libres de droit ;
=> d’inciter à toute forme de haine, violence, racisme… ;
=> d’inciter à la discrimination d’une personne ou d’un groupe de personne ;
=> de diffuser des informations qui peuvent ternir la réputation de l’école ou être contraire à la morale
et aux lois en vigueur ;
=> de diffuser des informations fausses ou dangereuses pour la santé ou la vie d’autrui ;
=> d’inclure sur son site des adresses renvoyant vers des sites extérieurs qui soient contraires aux
lois et règlements ou qui portent atteinte aux droits des tiers ;
=> de s’adonner au piratage informatique tel qu’incriminé par l’article 550 ter du Code pénal.

Toute atteinte dont serait victime soit l’école, soit un des membres de la communauté scolaire sera susceptible d’une sanction disciplinaire, telle que prévue au chapitre VI du présent document.
Avertissement relatif à la protection de la vie privée : les fournisseurs d’accès Internet ont l’obligation de surveiller ce qui se passe sur leur réseau (sites, chat, news, mail…).
Lorsque les élèves utilisent le réseau pédagogique de l’école, ils sont bien conscients que cette connexion n’est ni personnelle, ni privée et que cette activité est tracée (enregistrée) et susceptible d’être contrôlée.

4. Les photos.

Photos sur le site internet de l’école : toute photo faite dans le cadre scolaire est susceptible d’être publiée sur le site internet, blog de l’école. L’accord écrit des parents sera demandé au préalable.

5. Les assurances.

Tout accident, quelle qu’en soit la nature, dont est victime un élève dans le cadre de l’activité scolaire, doit être signalé, dans les meilleurs délais, à l’école, auprès de Mme Fransolet secrétaire de l’école.

Les enfants sont couverts par l’assurance scolaire sur le site de l’école pour les dommages corporels uniquement, sur le trajet entre la maison et l’école et vice-versa, ainsi que dans le temps normal d’une journée de classe et lors des déplacements.

En cas d’accident :

L’école prévient immédiatement les parents ;

Si cela s’avère impossible, un responsable emmènera l’enfant au service des urgences au Centre Hospitalier Peltzer la Tourelle ou à la Clinique Ste-Elisabeth selon votre demande.

Les dégâts matériels (bris de lunettes, dents cassées) sont couverts par l’assurance. Quant aux dégâts occasionnés à des vêtements, ceux-ci ne sont pas couverts. Nous vous conseillons de contracter une assurance familiale pour vous protéger de tous risques divers. Seuls sont couverts, les frais médicaux (après l’intervention de la mutuelle) l’invalidité permanente et le décès.


Les contraintes de l’éducation.

1. Les sanctions

L’exclusion provisoire d’un établissement ou d’un cours ne peut, dans le courant d’une même année scolaire, excéder 12 demi-journées.
A la demande du chef d’établissement, le ministre peut déroger à ce principe dans des circonstances exceptionnelles.
Article 94 du Décret du 24 juillet 197 tel que modifié

L’école est en droit de sanctionner des fautes chez les enfants comme l’indiscipline et le manque de politesse répétés; la brutalité dans les jeux; la détérioration du matériel et des locaux scolaires. Dans ce cas, nous demanderons un remboursement total ou partiel selon la gravité des dégâts.

Un système de sanction est établi en fonction de la gravité des faits :
=> un rappel à l’ordre, une réprimande ou punition par un membre du corps enseignant ou par la direction sans communication aux parents ;
=> un rappel à l’ordre, une réprimande ou punition par un membre du corps enseignant ou par la direction avec communication aux parents (courrier ou via journal de classe) ;
=> une fiche de comportement sera remise à l’élève, y seront indiqués les faits marquants ;
=> une retenue pour effectuer un travail d’ordre général en rapport avec l’acte posé ;
=> la non participation à des activités de type culturel (excursion, classe de dépaysement ;
=> un blâme par la direction (inscrit dans le dossier de l’élève) et communiqué aux parents
=> une exclusion provisoire d’un jour (Décret Mission – article 89 § 2)
=> une exclusion définitive (Décret Mission – article 90)

2. L’exclusion définitive.

Un élève régulièrement inscrit dans un établissement d’enseignement subventionné ne peut en être exclu définitivement que si les faits dont l’élève s’est rendu coupable portent atteinte à l’intégrité physique, psychologique ou morale d’un membre du personnel ou d’un élève, compromettent l’organisation ou la bonne marche de l’établissement ou lui font subir un préjudice matériel ou
moral grave.

Sont notamment considérés comme fait pouvant entrainer l’exclusion définitive de l’élève :

1. Dans l’enceinte de l’établissement ou hors de celle-ci :
=> tout coup et blessure portés sciemment par un élève à un autre élève ou à un membre du personnel de l’établissement ;
=> le fait d’exercer sciemment et de manière répétée sur un autre élève ou un membre du personnel de l’établissement une pression psychologique insupportable, par menaces, insultes, injures, calomnies ou diffamation ;
=> le racket à l’encontre d’un autre élève de l’établissement ;
=> tout acte de violence sexuelle à l’encontre d’un élève ou d’un membre du personnel de l’établissement.

2. Dans l’enceinte de l’établissement, sur le chemin de celui-ci ou dans le cadre d’activités scolaires
organisées en dehors de l’enceinte de l’école :
=> la détention ou l’usage d’une arme.
Article 2 de l’Arrêté du Gouvernement de la Communauté française définissant les dispositions en matière de faits graves.

Chacun de ces actes sera signalé au centre psycho-médico-social de l’établissement dans les délais appropriés, comme prescrit par l’article 29 du décret du 30 juin 1998 visant à assurer à tous les élèves des chances égales d’émancipation sociale, notamment par la mise en oeuvre de
discriminations positives.

L’élève sanctionné et ses responsables légaux sont informés des missions du centre psycho-médico-social, entre autres, dans le cadre d’une aide à la recherche d’un nouvel établissement.

Sans préjudice de l’article 31 du décret du 12 mai 2004 portant diverses mesures de lutte contre le décrochage scolaire, l’exclusion et la violence à l’école, après examen du dossier, le service compétent pour la réinscription de l’élève exclu peut, si les faits commis par l’élève le justifient, recommander la prise en charge de celui-ci, s’il est mineur, par un service d’accrochage scolaire. Si l’élève refuse cette prise en charge, il fera l’objet d’un signalement auprès du Conseiller de l’Aide à la Jeunesse.

Sans préjudice de l’article 30 du Code d’Instruction criminelle, le chef d’établissement signale les faits visés à l’alinéa 1er, en fonction de la gravité de ceux-ci, aux services de police et conseille la victime ou ses responsables légaux, s’il s’agit d’un élève mineur, sur les modalités de dépôt d’une plainte.

Les sanctions d’exclusion définitive et de refus de réinscription sont prononcées par le délégué du Pouvoir Organisateur (par le chef d’établissement), conformément à la procédure légale.
Préalablement à toute exclusion définitive ou en cas de refus de réinscription, le chef d’établissement convoquera l’élève et ses parents ou la personne investie de l’autorité parentale, par lettre recommandée avec accusé de réception. Cette audition a lieu au plus tôt le 4ème jour ouvrable qui suit la notification de la convocation envoyée par recommandé. Le chef d’établissement veillera à
informer au plus tôt le CPMS de la situation de l’élève dont le comportement pourrait conduire à une mesure d’exclusion.

La convocation reprend les griefs formulés à l’encontre de l’élève et indique les possibilités d’accès au dossier disciplinaire.
Lors de l’entretien, les parents ou la personne responsable peuvent se faire assister par un conseil.
Au terme de l’entretien, les parents ou la personne investie de l’autorité parentale signe(nt) le procès-verbal de l’audition. Au cas où ceux-ci ou celle-ci refuserai(ent) de signer le document, cela est constaté par un membre du personnel enseignant ou auxiliaire d’éducation et n’empêche pas la poursuite de la procédure.
Si les parents ou la personne investie de l’autorité parentale ne donnent pas de suite à la convocation, un procès-verbal de carence est établi et la procédure disciplinaire peut suivre normalement son cours.
Préalablement à toute exclusion définitive, le chef d’établissement prend l’avis du corps enseignant si la gravité des faits le justifie, le PO ou son délégué peut écarter provisoirement l’élève de l’école pendant la durée de la procédure d’exclusion. Cet écartement ne peut dépasser 10 jours d’ouverture d’école.

L’exclusion définitive dûment motivée est prononcée par le Pouvoir Organisateur (ou son délégué) et est signifiée par lettre recommandée avec accusé de réception, aux parents ou à la personne investie de l’autorité parentale.

La lettre recommandée fera mention de la possibilité de recours contre la décision du chef d’établissement, si celui-ci est délégué par le Pouvoir Organisateur en matière d’exclusion. La lettre recommandée fera également mention des services auxquels une aide peut être obtenue pour la réinscription.
Les parents, ou la personne investie de l’autorité parentale, disposent d’un droit de recours à l’encontre de la décision prononcée par le délégué du Pouvoir Organisateur, devant le Conseil d’administration du Pouvoir Organisateur.

Sous peine de nullité, ce recours sera introduit par lettre recommandée adressée au pouvoir organisateur dans les 10 jours ouvrables qui suivent la notification de la décision d’exclusion définitive. Le recours n’est pas suspensif de l’application de la sanction.

Le conseil d’administration statue sur ce recours au plus tard le 15ème jour d’ouverture d’école qui suit la réception du recours. Lorsque le recours est reçu pendant les vacances d’été, le conseil d’administration doit statuer pour le 20 août.


Divers.

=> Les livres scolaires restent la propriété de l’école, les enfants doivent en prendre soin et respecter le matériel mis à leur disposition. Il va de soi qu’en cas de détérioration ou de perte un remboursement total ou partiel sera envisagé avec l’élève et ses parents.

=> L’école n’est pas une infirmerie, les enfants y viennent pour apprendre. N’envoyez pas un enfant malade, il y est malheureux et ne fournit pas un bon travail. Merci de ne pas joindre de médicaments sauf avis médical. Sachez également que les enfants ne peuvent se présenter à l’école s’ils ont des poux, s’ils souffrent de conjonctivite ou d’impétigo. Ils ne pourront se représenter à l’école qu’avec un certificat médical délivré soit par le médecin traitant ou le Centre de Santé (rue Peltzer de Clermont).

=> En cas de maladie de l’enfant, nous pouvons vous proposer des services de garderie :
service aide famille : 087/29.20/05 (24 h / 24)
babatchoum : 087/32.90.20

=> Quelques ventes et opérations sont prévues au sein de notre école :
a) Au mois de septembre, nous vendons via les élèves des calendriers. Le bénéfice permet l’achat de matériel scolaire.
b) Fin janvier, nous participons à l’opération du Père Damien en vendant des pochettes de « marqueurs ». L’argent récolté permet la guérison de plusieurs malades atteints de la lèpre.
c) Une vente de gaufres se fait au sein de l’équipe maternelle (éventuellement au sein des cycles 5/8) afin d’acheter des jeux pour les cours de récréation.
d) Afin de réduire au mieux les frais pour la participation aux classes de dépaysement, les élèves des classes concernées font des ventes de pâtes; d’œufs pour Pâques…

=> Pour les élèves des cycles 5/8, un cours de musique est organisé et pris en charge par Mme Bernadette Fyon, professeur au Conservatoire. Celui-ci est gratuit pour les élèves de l’école. Ce cours appelé « Ateliers d’Eveil Musical » se donne tous les vendredis de 15.35 h à 16.25 h.
Il a pour objectif d’initier l’enfant aux rythmes musicaux et peut le préparer à entreprendre l’étude
proprement dite du solfège. Plus tard, l’enfant saura apprécier une œuvre musicale à sa juste
valeur. De plus, il apprendra à utiliser ses nouvelles connaissances sur un instrument à sa portée :
la flûte à bec.

=> La liste des congés, des conférences, des activités scolaires vous parviendra au début de chaque trimestre via votre enfant sous le titre « éphémérides ».

=> Vous trouverez en fin de carnet, un talon à rentrer aux enseignant(e)s de vos enfants. Nous vous demandons :
de nous retourner obligatoirement et le plus rapidement possible votre adhésion à nos différents
projets et au règlement d’ordre intérieur de notre établissement complété, daté et signé pour
fin septembre au plus tard par vous et votre enfant.

Un autre document donné seul via les enseignant(e)s concernant « les mesures préventives à prendre en cas de méningite à méningocoque » est à compléter et à nous remettre. Si ce document nous a déjà été transmis antérieurement et qu’aucun changement n’est intervenu, il n’est pas nécessaire de le compléter une nouvelle fois, en sachant toutefois que ce document doit obligatoirement être en notre possession.


Dispositions finales.

Le présent règlement d’ordre intérieur ne dispense pas les élèves, leurs
parents ou la personne responsable, de se conformer aux textes légaux, règlements
et instructions administratives qui les concernent, ainsi qu’à toute note ou
recommandation émanant de l’établissement.

cartable.bmp